• Accueil
  • |
  • Blog
  • |
  • Procrastination : une question de motivation ?

Procrastination : une question de motivation ?

Les contraintes de nos vies personnelles et professionnelles

Les projets, qu’ils soient de vie ou professionnels, comportent une date limite.

Que ce soit au travail ou à la maison, notre vie est rythmée par ces tâches à réaliser. Et celles-ci sont de plus ou moins grande importance.

Devoir à rendre, rédaction d’un mémoire de stage ou encore préparation d’une présentation de travail.

Ces tâches comportent bien souvent une date limite de réalisation.

Cette date limite, on peut se l’imposer à soi-même (projets personnels) ou plus délicat, elle peut nous être imposée par une autre personne ou un tiers.

Tels que les collègues ou la hiérarchie, la famille ou des institutions (impôts ?).

Par exemple, un comportement que l’on observe chez les étudiants, lycéens ou chez les salariés, c’est qu’ils attendent le dernier moment pour réaliser la tâche qui leur a été assignée.

Ce qui est un comportement de procrastination.

Attendez-vous toujours le dernier moment pour agir ?

En effet, très fréquemment, nous attendons cette date limite pour faire les choses, même celles qui ont beaucoup d’importance pour nous.

Tout simplement parce que l’on manque cruellement de motivation pour le faire …

Et notre attention est accaparée par d’autres tâches plus simples ou plus plaisantes sur le court terme.

Peut-être, vous reconnaissez vous dans ce portrait ?

Et lorsque la date limite pour mener à bien votre projet, approche votre niveau de motivation augmente considérablement.

Pour certains, cela peut être une semaine ou quelques jours avant.

Pour d’autres cela peut être carrément la veille au soir.

La motivation : un moteur puissant de réussite

Durant cette période, vous ressentez les effets de cette montée grandissante de votre motivation.

La motivation est un sentiment très puissant et qui permet de réaliser des choses incroyables.

Grâce à elle, notre cerveau est focalisé, il peut travailler à plein rendement.

Ce qui nous pousse à faire un effort intense.

On se retrouve dans une configuration où très peu de distractions réussissent à accaparer notre attention.

Par exemple, la motivation pour aller boire un verre en terrasse avec des amis.

Ce niveau de motivation élevé nous pousse à être focalisé sur cette obligation de date limite.

On a l’impression d’être efficace, d’être productif.

Efficacité relative, car bien souvent le résultat n’est pas forcément à la hauteur de nos attentes.

Le retour à la réalité peut être difficile.

Pour reprendre les exemples précédents, mauvaise note, rapport moyen et difficultés pendant la présentation.

Ou pire, ne pas respecter cette date limite.

Ce qui peut avoir des conséquences catastrophiques.

Temps de travail, efficacité et motivation

Comment pouvez-vous répartir cette charge de travail dans le temps et obtenir un résultat de plus grande qualité ?

De façon à éviter ces situations difficiles.

Pour contrer ce problème, il existe des moyens simples et efficaces à mettre en place

Par exemple, organiser votre espace de travail.

Bien délimiter vos plages horaires de travail et de loisirs.

Cela vous permettra de créer une balance équilibrée entre d’une part les tentations immédiates qui se présentent à vous et d’autre part votre niveau de motivation.

Et avoir la motivation minimum nécessaire pour mener à bien nos projets.

Mais comment faire pour obtenir des résultats dès le départ ?

Une partie de la réponse se situe dans vos capacités à maîtriser votre attention.

Car comme le disait Jacques-Bénigne Bossuet

Nos vrais ennemis sont en nous-mêmes.

En conclusion

La question de la motivation est capitale pour votre réussite et votre bien être.

Que ce soit pour des tâches quotidiennes de moindre importance ou des projets personnels ou professionnels.

C’est la partie la plus importante de l’équation de la procrastination décrite par le Pr Steel.

Créer cette motivation, et trouver des motifs pour la maintenir à un niveau suffisant, est une des clefs du succès qui se cache derrière les réussites des personnes qui vont au bout de leur projet.

Pour maintenir cette motivation, il existe des moyens efficaces.

Un de ces moyens consiste à mettre en place des habitudes qui compensent les baisses occasionnelles de motivation.

Des réflexions ou des questions sur cet Article ? Faites-moi savoir en laissant un commentaire ci-dessous !

Dr Michaël Gilbert

Pour en savoir plus, vous avez à votre disposition la bibliographie qui a servi à la rédaction de cet article cliquez ici

À propos de l’auteur

Dr Michaël Gilbert

Bonjour,

Je suis le
Dr Michaël Gilbert

Docteur en Psychologue social et cognitive.
Je suis passionné par l'organisation du temps et l'efficacité personnel. Je vous accompagne dans votre réussite personnelle et professionnelle.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>